Rouler en famille c’est ce qu’on préfère ! Devenez actionnaire GAYA sur LITA.co

Toutes les bonnes raisons de devenir actionnaire GAYA !

par Team Gaya sur December 08, 2023

Un vélo électrique bien conçu, c'est un peu comme la potion magique de Panoramix ! 🧪

Une fois qu'on y a goûté, difficile de s'en passer. Mais faut-il pour autant investir dans la première vieille marmite qui passe ? Rien n'est moins sûr.

À l'occasion de notre levée de fonds sur LITA.co, on fait le point sur toutes les bonnes raisons de devenir actionnaire de GAYA.


1️⃣ La complémentarité d’une équipe

Si Véloelectrix, Simplifiezvouslavix, Supertechnix et Stratégienumerix avaient existé, ils auraient travaillé chez GAYA. Sauf que nous, on a Amélie et Jacques, et à eux deux ils sont tout ça en même temps, et bien plus encore. Jugez par vous-même.

Notre duo de choc peut s’appuyer sur ses expériences très complémentaires :

Amélie Guicheney est spécialiste du digital et de l’expérience client. Après des études de commerce à l’EM Lyon, elle a travaillé dans le conseil en stratégie et marketing chez Vertone, avant de rejoindre le comité de direction d’Evaneos, une entreprise membre du Next 40, c’est-à-dire des 40 start-ups jugées les plus prometteuses par le gouvernement français.

Quant à Jacques Bonneville, il est expert en mobilité depuis une trentaine d’années. Cet ingénieur, diplômé en complément de l’INSEAD, a accumulé une expérience significative chez Valeo, avant de lancer les vélos électriques chez Matra, puis les scooters électriques chez Peugeot.

Or, quand on décide d’investir dans une start-up, on investit d’abord dans une équipe. Sur ce point là, nous sommes une petite entreprise de 20 talents expérimentés et engagés pour faire de GAYA un succès ! 

Revenons sur nos premiers accomplissements, depuis notre lancement l'été 2022,
GAYA c'est :


2️⃣ La potion magique du vélo électrique

Première bonne raison d'investir : le marché du vélo électrique est immense, et on n'a pas encore pris toute la place que l'on mérite ! 

Les chiffres sont clairs, les européens sont tombés dans la marmite du vélo électrique :


En Europe ce sont 14,7 millions de vélos à assistance électrique qui ont été vendus en 2022 dont 740 000 uniquement en France.

Rendez-vous compte : depuis notre création, nous avons vendu 2 800 vélos pour 6M€ de chiffre d'affaires. C’est déjà une très bonne performance commerciale, mais cela répond à une partie infime de la demande. Autrement dit, nous avons encore une place à prendre.

« Et vous allez nous faire croire que le marché va grandir indéfiniment ? »

En tout cas, son potentiel de croissance est immense :

1. Les projections de l'Union Sport & Cycles, l'organisme de référence sur le marché du vélo en France, sont positives avec une perspective à 1 million de vélos électriques en 2025 en France, et 2,5 millions en 2030.

2. En 2022, le secteur du vélo électrique a connu une croissance de 12% en France. Et quand on regarde plus spécifiquement les segments du vélo électrique pour un usage urbain - 66% du marché - et cargo, nous constatons que ce sont les segments les plus dynamiques. Le nombre de vélos cargos a quasiment doublé en 2022 !

3. Quand on regarde nos voisins européens, on se rencontre qu'on a encore beaucoup de chemin à parcourir. Rien qu'en Allemagne, il y a eu 2,2 millions de vélos électriques vendus l'année dernière, soit 3 fois le marché français.

Et par chance, les politiques publiques françaises nous accompagnent vers un usage plus fort des mobilités douces, pour suivre la dynamique de nos voisins européens.


3️⃣ Bienvenue chez les irréductibles GAYA

Cocorico, la France pourrait bientôt devenir le paradis des cyclistes !
Et ça, c'est aussi un élément rassurant pour un investisseur.

Le marché du vélo est florissant, les consommateurs en redemandent et l'Etat français ainsi que les collectivités se sont engagés en faveur du développement du vélo à travers son plan « vélo et marche 2023-2027 », ceci avec plusieurs objectifs :

  • Promouvoir l'usage du vélo avec le déploiement des aides à l'achat et des infrastructures
  • Former au vélo dès le plus jeune âge
  • Faire du vélo une alternative aux autres transports
  • Développer une filière économique et industrielle du vélo

Et les chiffres donnent le tournis !


En plus d'un marché porteur, on peut donc espérer que de nombreux financements publics seront débloqués pour soutenir des entreprises comme GAYA. De quoi favoriser notre expansion !

Notez aussi que GAYA est en avance ! Car nous sommes déjà engagés dans une démarche de relocalisation de notre production. L'assemblage se fait à La Roche-sur-Yon depuis le mois dernier, et nous travaillons à la relocalisation de la production du cadre et de la batterie en Europe. Nous le faisons pour contribuer au développement de l'emploi local, mais aussi pour avoir plus de garanties sur la qualité des pièces et sécuriser notre approvisionnement... ce qui est un élément important à prendre en compte avant d'investir. Une stratégie efficace pour concilier business et impact.


4️⃣ « Ils sont fous chez GAYA » ! Non, vraiment pas !

« Investir dans le vélo électrique maintenant, alors que même des acteurs installés du secteur rament ?! Mais ils sont fous chez GAYA ! »
Eh bien détrompez-vous, on n'est pas fous du tout.

Alors oui, vous avez peut-être entendu parler du cas de VanMoof, cette entreprise néerlandaise de vélos électriques haut de gamme qui a déposé le bilan cet été. Son cas n'a rien à voir avec GAYA puisque VanMoof concevait et développait les pièces du vélo et son software en interne. Cela a nécessité le recrutement de très larges équipes de R&D, a limité le recours à des solutions d’'équipementiers expérimentés et l'optimisation des coûts d'achats et a rendu leur vélo difficile à faire réparer par un tiers.

Chez GAYA, nous utilisons des pièces robustes, éprouvées et produites par des équipementiers spécialistes. Ceux-ci ont une longue expérience et la capacité à répondre à une forte demande. Et chaque réparateur de vélo électrique a la capacité de les réparer en suivant nos recommandations.

Après les folles années de croissance de 2020 et 2021 pour le secteur du vélo, certaines marques et certains détaillants ont sur-stocké et peinent aujourd'hui à se défaire de leur stock. Et un stock, c'est une immobilisation financière et un blocage de la trésorerie de l'entreprise, qui ne peut être réutilisée pour son bon fonctionnement... ce qui a mis à risque certains acteurs et ce qui n’est pas forcément la tasse de thé des financiers. 

N'ayez crainte, pas de ça chez GAYA car nous fonctionnons en flux tendu : 100% de nos vélos sont vendus avant même d'être produits.

Et voilà, vous connaissez désormais toutes les bonnes raisons d'investir chez GAYA !
Ah non, il nous en reste une ! Nous avons choisi LITA.co, plateforme de référence du financement participatif, engagée dans la transition écologique et sociétale, pour ouvrir avec vous ce nouveau chapitre de la vie de GAYA et faire avancer ensemble la mobilité dans le bon sens.

En résumé : investissez sur LITA.co
et le succès vous tombera très bientôt sur la tête ! ✨