Comparatif Vélo vs Scooter Électrique : lequel choisir ?

par Team Gaya sur July 20, 2022

velo-scooter-electrique

Vous n’avez pas envie de payer le stationnement pour votre scooter thermique à partir de septembre ?
Vous souhaitez réduire l’impact de vos déplacements sans perdre en confort ?
Vous rêvez d’une vie urbaine plus sereine, sans pour autant mettre plus de temps pour arriver à destination ?
Vous vous demandez quel mode de transport urbain adopter pour allier confort, sécurité, rapidité et économies ?

Notre petit doigt nous dit que vous, vous êtes très certainement en train d’hésiter entre Vélo et Scooter électriques !

De notre côté, on ne va pas vous le cacher, on a un sérieux penchant pour le vélo. Et objectivement, à l’heure du stationnement payant pour les 2 roues à moteur thermique et de la limitation à 30 km/h en ville, le vélo électrique à de nombreux atouts dans sa manche.

Suivez le match et laissez vous convaincre par le modèle qui combine le meilleur des deux mondes : le vélo multiplace et connecté GAYA bien sûr !

Coût : avantage au vélo

À l’achat, et selon les modèles, vélos et scooters électriques peuvent représenter un budget comparable. Mais en y regardant de plus près, à l’usage, le vélo s'avère plus économique et remporte cette manche.

Les frais annexes sont en effet plus élevés pour le scooter, car la règlementation impose davantage d’éléments obligatoires : casque homologué moto, gants et assurance notamment. D’ailleurs, les assurances exigeront aussi l’achat d’un antivol SRA. Enfin, l’entretien d’un deux roues de type scooter est plus complexe qu’un vélo et sera par conséquent plus onéreux. (Et on ne parle évidemment pas de l’entretien d’un scooter thermique, encore plus coûteux, auquel il faudra ajouter le coût du carburant 🔥🔥🔥 et du stationnement, payant à Paris à partir du 1er septembre 2022).

cout-velo-scooter-electrique

Côté vélo, rien d’obligatoire, hormis pour les enfants. On vous conseille néanmoins vivement le port d’un casque et l’utilisation d’un antivol. Et en prime, vous pouvez compter sur les aides à l’achat de l’État ou des collectivités locales pour vous offrir un vélo électrique flambant neuf.

 

Vitesse : victoire du vélo sur un trajet de moins de 10 km

Sur le papier, un scooter à une vitesse maximale supérieure à celle d’un vélo...sur le papier...

stationnement-velo-scooter-electrique

Dans les faits, en ville, entre les voies limitées à 30 km/h et la densité de circulation, rares sont les occasions d’atteindre les 45 km/h de vitesse de pointe d'un scooter électrique (équivalent 50cm3). La différence entre un scooter et un vélo à assistance électrique, limité à 25 km/h, n’est donc pas flagrante. Mieux encore, le vélo, qui peut emprunter voies de bus et pistes cyclables, se révèle être plus maniable pour se faufiler quand la circulation se densifie.

Au final, sur un trajet de moins de 10 km, un scooter arrivera difficilement avec 5 minutes d’avance sur un vélo électrique.

Et encore, le vélo se garera plus rapidement, car moins contraint sur le lieu du stationnement. Ce n’est qu’à partir de 10 km que le scooter prendra progressivement l’avantage dans ce match de la vitesse de déplacement.

Confort : avantage scooter … quoique !

Peu de suspense dans ce match du confort avec un scooter qui dispose, par essence, d’équipements plus aboutis qu’un vélo. Amortisseurs, roues larges et grande surface d’assise contribuent à faire le confort d’un trajet en 2 roues motorisé.

Chez GAYA, nous nous sommes même inspirés du confort du monde du scooter pour concevoir notre vélo. C’est pour cette raison que vous retrouverez sur nos vélos multiplaces une selle ultra moelleuse et des roues larges qui absorbent les irrégularités de la chaussée.

Et, si on parle de scooter thermique, avouez-le, ne plus subir les vibrations, le bruit, les émissions nauséabondes et la corvée du plein d’essence, c’est aussi appréciable, non ?

confort-selle-velo-scooter-electrique
roue-confort-velo-scooter-electrique

Autonomie : égalité, sauf en cas de panne de batterie !

Sur le terrain de l’autonomie, bien entendu, la distance qu’il vous sera possible de parcourir sera fonction, entre autres, de la charge transportée, de la conduite adoptée, du trajet emprunté et de sa déclivité.

Le nombre de kilomètres réalisables en une seule charge sera également lié au modèle du scooter ou du vélo envisagé. En effet, les puissances des batteries disponibles et l’efficience des moteurs sont très variables d’un modèle à un autre. Au global, les autonomies annoncées se situent entre 60 et 100 km, que l’on parle de scooter électrique ou de vélo à assistance.

Le match de l’autonomie se conclu sur un match nul, à une nuance près...et qui a son poids !
Une fois la batterie vidée, vos jambes vous permettrons de faire avancer votre vélo, alors que vous ne pourrez compter que sur vos bras pour pousser le scooter…

autonomie-velo-scooter-electrique

Risque de vol : avantage scooter, sauf si…

Plus lourd, plus compliqué à déplacer, le scooter fait statistiquement l’objet de moins de vols que le vélo.

Nous y voyons deux raisons principales :

  • Beaucoup de vols de vélos pourraient être évités en appliquant quelques conseils, très simples à mettre en œuvre, que nous avons consignés dans cet article.
  • Le scooter est, de série, mieux armé contre le vol que le vélo, même si ce dernier a depuis peu l’obligation de disposer d’une identification unique. Antivol électronique, alarme et géolocalisation sont des équipements que l'on retrouve plus fréquemment les scooters.
  • Ce n’est donc pas une fatalité, et des solutions existent pour limiter les risques de vol d’un vélo.
    Chez GAYA, nous avons pris le sujet à bras le cadre en équipant nos vélos d’une connectivité, made in France, qui :

  • déclenche une alarme en cas de tentative de vol,
  • rend l’assistance inopérante,
  • permet de retrouver le vélos grace à la géolocalisation GPS.
  • protection-vol-velo-scooter-electrique

    Sécurité : des obligations plus contraignantes sur le scooter 

    L’utilisation d’un scooter est plus encadrée que celle d’un vélo. L'obligation d’avoir, au minimum, le BSR et de disposer de certains équipements améliorent la sécurité des usagers. Ces obligations n’existent pas pour l’utilisation d’un vélo, hormis pour les jeunes passagers (casques obligatoires).

    Force est de constater que de nombreux cyclistes dévorent les kilomètres cheveux au vent et qu'ils prennent parfois des largesses dans leur mode de conduite, ce qui les rend plus vulnérables qu’un usager de scooter. Encore une fois, ce n’est pas une fatalité. Rien n’empêche en effet, pour se protéger à vélo, de respecter le code de la route et de s’équiper correctement.

    Chez GAYA, nous pensons que le scooter a un second avantage sécuritaire sur le vélo : la visibilité

    securite-visibilite-velo-scooter-electrique securite-visibilite-velo-scooter-electrique securite-visibilite-velo-scooter-electrique

     

    Voir et être vu·e, c’est primordial, à scooter, comme à vélo. Nous avons donc équipé nos vélos d’un grand phare avant (dont le design est un clin d’œil au scoot 😉), d’un feu stop et de clignotants à l’avant et à l’arrière. 

    Ces derniers vous permettront non seulement de signaler votre changement de direction, mais surtout de le faire sans avoir à lâcher votre guidon des mains, vous assurant ainsi une stabilité totale.

    Capacité de transport et de chargement : l'avantage du scooter a fait long feu.

    Indéniablement, emmener un passager adulte restait l’un des seuls avantages du scooter sur le vélo. Plus facile, et aussi plus légal, tant que l’on dispose de l’équipement adéquat. Le scooter propose aussi des espaces de rangements, que ce soit sous la selle ou par l'intermédiaire d’un topcase.

    Mais ce dernier avantage du scooter sur le vélo vient de disparaître 😉.

    Des vélos adaptés permettent désormais de répondre aux mêmes besoins, avec une charge utile maximum revue à la hausse (jusqu’à 160 kg chez GAYA). Équipé d'un siège adulte et de repose-pieds, parcourir la ville à vélo, en duo et en tout confort, n'a plus rien d'un mirage. Et cela fonctionne aussi si vous avez besoin de transporter et de ranger vos affaires !

    Votre vélo GAYA, c'est vous qui le choisissez, selon vos besoins. Il s'adapte à vous, et non l'inverse, que ce soit dans son format Compact, comparable à un scooter, ou dans sa version longtail avec le Cargo, pour emmener toute votre tribu.

    En conclusion

    Sur le papier, le scooter peut sembler plus confortable, plus sûr, moins exposé au vol et plus versatile que le vélo. Mais c’était sans compter sur l’envie du secteur du cycle à proposer des alternatives crédibles. En intégrant le meilleur du scooter sur nos vélos GAYA, nous avons voulu rendre possible une mobilité plus douce et plus sereine, sans faire de compromis sur le confort, la sécurité, la sûreté, l’adaptabilité et la capacité de transport.

    N’hésitez pas à vous faire un avis par vous-même en essayant le vélo GAYA qui vous ressemble.

    atelier-gaya-velo-electrique-urbain-multiplace-connecte